Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(A qui profite le séjour de ces individus au Bénin ?)

Par Tchéwélé SAKPATASSI

Soupçonnés d'appartenir au groupe Hezbollah, cinq Libanais ont été écoutés par le procureur de la République le lundi dernier. Après les avoir auditionné, ils ont été libérés et mis sous convocation pour le 13 prochain. Malgré la publication de l'avis de constat du Réseau de Lutte contre les Crimes Financiers, Trésor (''FinCEN'') et le rapport de la Situation des transferts de fonds (Banque Atlantique Bénin) qui incriminent les inculpés, aucune autre action n'est menée. Du moins le gouvernement jusque là ne s'est toujours pas encore prononcé. Ce mutisme du ministre suscite déjà interrogations. Puisque, il y a quelques mois, de cela, un certain nommé Ali Kharroubi à qui était reproché de mener des activités illicites et blanchiment d'argent n'avait pas fait l'objet d'une décision de justice avant la prononciation de son expulsion du territoire béninois par le gouvernement. On ne comprend donc pas pourquoi, jusque là ces individus identifiés comme étant des collaborateurs du Hezbollah, un réseau terroriste en liberté et en circulation au Bénin malgré l'alerte des Etats-Unis. Par le passé, le gouvernement a affiché sa détermination à sécuriser le territoire national en prenant très tôt des dispositions qui s'imposaient. Devrait-on, rappeler donc que ce dossier ne concerne pas la justice mais plutôt qu'il revient au gouvernement de les expulser. Déjà, ces individus indexés, s'affairent de leur côté. Ils profitent de leur liberté pour évacuer tout leurs biens. Parmi ces présumés collaborateurs du Hezbollah, se retrouve un libanais qui répond au nom d'Ali, FAWAZ, membre du réseau Rmeyti qui détient la nationalité béninoise. Vue la portée de ce dossier les autorités compétentes doivent lui retirer cette grâce. A travers un rapport réalisé par des Américains, les sociétés WCS et TAG ont été citées. Notifions que ces individus interpellés ont été identifiés pour avoir été signataires des comptes des dites sociétés au nom desquelles, ils ont effectué des opérations par la Banque Atlantique du Bénin. Il faut ajouter que les concernés travaillent sous la tutelle d'un nommé Kssem Rmeity, leur frère et patron. Au regard de tout cela, les laisser continuer à séjourner au Bénin serait une manière d'encourager le blanchiment d'argent et le financement du Hezbolah à partir du Bénin. Pour éviter de se retrouver dans le viseur des Américains, Boni YAYI doit instruire le ministre de l'intérieur afin que ces Libanais subissent le même sort qu'Ali Kharroubi.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Le Clairon "Vérité Impartialité Equilibre"

Le Clairon "Vérité Impartialité Equilibre"

"Site d'information sur l'actualité du Bénin et du Monde"

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog