Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Mathias KPOFON : la honte de la Police Nationale)

Par Tchéwélé SAKPATASSI

Les populations de Doumè dans la commune de Savalou sont sorties de leur gong hier. Motif de leur mécontentement : une jeune fille tabassée par un agent de police en service dans le commissariat de l'arrondissement. Que s'est il réellement passé ?

En effet, d'après les informations recueillies ça et là, une jeune fille répondant au nom de MEMOUNATH Moussa, élève en classe de troisième au CEG de Doumè a refusé les avances d'un agent de police nommé Mathias Kpofon en service au commissariat de la même localité. Le policier en question n'est rien d'autre que l'ami du copain de la jeune fille. Pour avoir refusé de céder aux désirs sexuels du policier qui dans le passé avait une aventure avec sa cousine, la jeune MEMOUNATH candidate au BEPC, a été bastonné proprement par le policier KPOFON Mathias hier dans les locaux du commissariat de la dite localité. Il faut souligner que dans la soirée du samedi, les marchandises de la maman de la fille MEMOUNATH ont été arraisonnées par les agents de la douane. Le lendemain, par téléphone, l'agent de police Mathias a revendiqué ce coup et a promis à la jeune fille le pire tant qu'elle ne cèdera pas. Dans la matinée d'hier aux environs de 10 heures, sur sollicitation, Mémounath s'est rendue au commissariat pour jouer le rôle d'interprète entre un couple voisin et les agents de police pour une autre affaire .Une fois dans l'enceinte du commissariat, elle s'est retrouvée à nouveau face au policier. Sans lui avoir laissé la chance de parler, Mathias KPOFON surexcité et troublé par le refus de cette fille se jeta sur la fille et bonjour les gifles. Il l'a giflée, puis tabassé à son gré. La jeune fille ne pouvant laisser passer cette injustice, s'est plainte à ses parents qui se sont mobilisés avec d'autres villageois pour ramener à la raison le policier indélicat. Mais ce dernier a déposé les clés sous le paillasson et serait allé se cacher à Savalou. Joint par téléphone par notre rédaction pour avoir sa version des faits, le nommé Mathias KPOFON demanda s'il aurait suffit qu'une jeune fille refuse les avances d'un homme pour qu'il se mette à le tabasser ? Elle s'est mal comportée envers moi a-t-il laissé entendre. Après cela, il raccrocha et refuse de décrocher les autres fois où l'appel a été relancé. Le commissaire également joint par téléphone, a confié qu'un compte rendu des faits a été fait à sa hiérarchie, et qu'il ne pourra donner plus de détails au téléphone. Les populations quant à elles attendent toujours de pieds fermes le mis en cause. Les autorités compétentes doivent alors prendre les dispositions qui s'imposent pour rappeler l'éthique à cet agent mais aussi d'aller calmer la colère des populations. Le DG de la police doit se saisir du dossier afin de corriger des comportements du genre.

(A suivre)

commentaires

Le Clairon "Vérité Impartialité Equilibre"

Le Clairon "Vérité Impartialité Equilibre"

"Site d'information sur l'actualité du Bénin et du Monde"

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog