Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le garde des sceaux et le président de la cour suprême étaient dans l'après midi d'hier face aux hommes des médias. A travers un point de presse que les deux autorités ont conjointement animé, l'opinion publique a été informée des motifs réels qui sou tendent le report des états généraux de la justice. C'était suite à une séance de travail qu'elles ont tenue avec les membres de la commission d'organisation desdites assises.

Par Marc HOUESSE

En Conseil des Ministres le vendredi dernier, le gouvernement a décidé de reporter les états généraux de la justice prévus pour se dérouler les 29, 30 avril et 2 mai au Palais des Congrès de Cotonou. Suite à cette décision qui vient émousser les ardeurs de tous les acteurs qui se sont évertués pour la réussite de ces assises, le garde des sceaux a jugé responsable d'informer l'opinion publique sur des motifs qui ont conduit à la prise d'une pareille décision par le gouvernement. Réckya MADOUGOU, après avoir décerné un satisfecit et rassuré les membres de la commission d'organisation avec qui elle a tenu une séance de travail, a notifié que ce report n'est pas dû à la qualité des travaux qu'ils ont abattus. Cela est survenu à cause d'un aspect propre au gouvernement, a souligné le ministre de la justice. Pour mieux éclairer l'assistance et l'opinion publique, le Président de la Cour Suprême s'est prononcé. Dans ses explications, Ousmane BATOKO a fait savoir que le Chef de l'Etat, justifiant sa décision, lui a confié qu'il aurait souhaité que tous les membres de son gouvernement participent à ces assises. Ce qui n'a pas été le cas, car lors des derniers conseils des ministres, la majorité des ministres ont déclaré n'avoir pas suffisamment appréhendé les motifs réels de l'organisation de ces assises. En définitive, ce report permettra d'inclure tous les acteurs de l'animation de la vie publique afin d'éviter que ces états généraux ne se tiennent qu'entre les acteurs de la justice a expliqué le Président Ousmane BATOKO. Toutefois, il n'a pas manqué de saluer l'engagement et la détermination du ministre Réckya MADOUGOU qui s'est rendu disponible pour diriger de mains de maître la commission pour la tenue effective de ces assises.

Ousmane Batoko et Réckya Madougou

Ousmane Batoko et Réckya Madougou

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Le Clairon "Vérité Impartialité Equilibre"

Le Clairon "Vérité Impartialité Equilibre"

"Site d'information sur l'actualité du Bénin et du Monde"

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog