Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Le silence coupable de Didier Aplogan )

Le dimanche 9 Juin prochain, les Ecureuils séniors du Bénin doivent affronter les Fennecs de l'Algérie au Stade Charles de Gaulles de Porto Novo. Dans ce cadre, Manuel Amoros a déposé depuis, le jeudi 11 Avril 2013, son plan de préparation. Mais, à ce jour, rien de concret. Le technicien Français désœuvré attend toujours le " ok " d'Anjorin Moucharafou.

Par Pérez LEKOTAN

« J'ai déposé mon plan de préparation et je n'attends que sa validation " avait déclaré Manuel Amoros, le samedi 13 Avril 2013 lors d'un entretien à nous accordé. Une déclaration qui montre que l'encadrement technique est bien soucieux de ce match très important qui doit opposer les Ecureuils du Bénin aux Fennecs de l'Algérie, le dimanche 9 Juin prochain. Ceci dans le cadre de la 4ème journée des éliminatoires du mondial Brésil 2014. Mais, deux semaines après, le constat est amer. Les membres de la Fédération Béninoise de Football n'ont donné aucune suite favorable au sélectionneur à part le bref entretien qu'ils ont eu avec ce dernier. Le technicien est toujours impatient d'avoir le " ok " de la Fédération Béninoise de Football pour faire une revue de troupe de ses joueurs.

A quel jeu joue la Fbf ?

Avec cette situation, on est tenté de dire qu'Anjorin Moucharafou et sa clique s'amusent avec le feu et prennent les Béninois pour des abrutis. Si non, comment expliquer cette attitude de la Fbf pour un rendez-vous si important pour le football Béninois. Ce comportement justifie ce qu'avait dit le sélectionneur invité sur une chaîne de radio de la place. En son temps, Manuel Amoros avait déclaré qu'il a toujours l'habitude de déposer son plan de travail et que la Fédération Béninoise de Football n'a jamais donné une suite favorable. Comment vouloir une chose et de son contraire ? Anjorin Moucharafou ne cesse de clamer à qui veut l'entendre que le Bénin sera à la Coupe du Monde au Brésil en 2014. Mais, au même moment, on ne fait rien pour atteindre cet objectif. On préfère penser à comment faire jouer les sélections nationales contre des pays mal classé.

Didier Aplogan doit réagir

Cette situation interpelle le Ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs et par conséquent, Didier Aplogan, le Ministre des Sport. Car, faut il le rappeler, les sélections nationales appartiennent à l'Etat qui a délégué ses pouvoirs au MJSL. Le Ministre des Sports doit donc taper du poing sur la table pour rappeler Anjorin Moucharafou à l'ordre et mettre fin à cette cacophonie. L'autre raison pour laquelle Didier Aplogan doit donner de la voix est que c'est son département qui assure toutes les charges liées ces préparatifs. Il ne faut pas attendre la dernière minute pour commencer par faire des allers retour : Fbf-bureau du Directeur des Sports d'Elite-Cabinet du Ministre-bureau du Directeur des Ressources Humaines Financières et Matériel.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Le Clairon "Vérité Impartialité Equilibre"

Le Clairon "Vérité Impartialité Equilibre"

"Site d'information sur l'actualité du Bénin et du Monde"

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog