Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le développement du football Béninois préoccupe les responsables au sommet de l'Etat. C'est dans ce sens que le gouvernement Béninois a sollicité l'expertise de Jean Marc Adjovi Bocco alias "Jimmy " et Jérôme Champagne. Ces deux personnalités ont séjourné au Bénin durant 4 jours pour une 1ère mission de travail. Faire le diagnostic de l'état du football Béninois et déceler les maux qui minent son développement sont les principaux objectifs.

Pérez LEKOTAN

L'international Béninois Jean Marc Adjovi Bocco et l'ancien Secrétaire Général Adjoint de la Fédération International de Football Association, FIFA Jérôme Champagne ont effectué du jeudi 2 au dimanche une mission de travail au Bénin. Mandatés par le gouvernement Béninois, ces deux personnages qui ont fait leur preuve dans le sport roi ont pour mission principale de faire le diagnostic profond des maux qui entravent le développement du football au Bénin. Pour cette raison, Jimmy et Jérôme Champagne ont eu plusieurs échanges avec les responsables à divers niveaux intervenant dans le sport au Bénin.

Le Comité national olympique et Sportif Béninois, point de départ

Le jeudi dernier, Jean Marc Adjovi Bocco et Jérôme Champagne sont reçus par le Président du Comité national olympique et Sportif Béninois. Les deux parties ont échangé sur les raisons pour lesquelles les privés et opérateurs économiques hésitent à investir dans le football Béninois. Le Président du Comité national olympique et Sportif Béninois, a, au cours de cette rencontre de vérité soulevé la qualité du jeu produit par les acteurs et la gouvernance des médias. Pour Julien Minavoa, le jeu présenté au public ne permet pas aux sponsors de mettre leurs moyens. Les médias ont un rôle important à jouer dans le rayonnement du sport en général et du football en particulier a-t-il souligné.

La rencontre de vérité avec la Fbf, les arbitres, les Présidents de clubs et les journalistes

" Nous voulons écouter tous les acteurs intervenant dans le sport au Bénin " a confié Jean Marc Adjovi Bocco à sa descente d'avion. La rencontre du vendredi dernier tombe à pic au regard des derniers événements qui sont produits sur les différents stades lors de la 21ème journée du championnat de 1ère division. Tour à tour, les membres de la Fbf, les arbitres, les présidents de clubs et même les hommes des médias ont peint en noir le tableau du football Béninois. Anjorin Moucharafou dans ses propos a déclaré que plus rien ne sera comme avant. " Vous allez vivre trois mois d'enfer. Je vous le jure " a-t-il poursuivi. Edgard Bada au nom des arbitres a affirmé leur disponibilité pour le respect des recommandations issues de ces assises. Il a par ailleurs mis l'accent sur leur sécurité sur le terrain et le traitement qui leur est infligé par la Fbf. De leur côté, les responsables de clubs ont fustigé la gestion opaque du Comité Exécutif de la Fbf. " Le véritable problème du football au Bénin est l'impunité " ont reconnu la majorité. Dans le rang des journalistes, les analyses sont identiques : le problème de financement, de gestion des ressources et la navigation à vue des responsables de la Fbf et le manque de collaboration avec les médias.

Impression

« J'ai constaté qu'au Bénin vous avez du potentiel avec l'intelligence des hommes. Mais le Bénin a des difficultés, des goulots d'étrangement, manque de terrains, manque de sponsors, pas de plan de communication au tour du football Béninois. »

commentaires

Le Clairon "Vérité Impartialité Equilibre"

Le Clairon "Vérité Impartialité Equilibre"

"Site d'information sur l'actualité du Bénin et du Monde"

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog